Accueil arrow Nos produits arrow Filtres à manches horizontales arrow Filtre DVF
Image
 

Image aléatoire

Sondage

Vous venez...
 
DVF : Description et fonctionnement Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Principe

Le filtre type DVF à manches horizontales est un filtre à fonctionnement continu, à décolmatage automatique par air comprimé à chariot mobile "off line", et à structure permettant des dépressions allant jusqu’à 500 mm CE.

Définition d'un filtre

 Un filtre est défini par 4 nombres :

DVF   x.x/x.x/x.x/xxx
            .     .     .     .
            .     .     .     ...............   Nombre de manches
            .     .     .....................   Longueur des manches
            .    ............................   Longueur utile de l'appareil en mètres
            .................................   Hauteur utile de l'appareil en mètres.

           Filtre DVF

Construction

Le caisson est constitué de panneaux renforcés, généralement assemblés entre eux par boulonnage.

Il comprend :

  • Un capot d'air empoussiéré placé à la partie supérieure. L'entrée des gaz à traiter est positionnée en fonction des conditions d'installation, soit latéralement, soit sur le panneau de toiture du filtre ou éventuellement dans la trémie.
  • Un caisson d'air empoussiéré, renfermant les manches. La paroi arrière est équipée de barres de guidage et de barres d'accrochage. La paroi avant comporte des perforations oblongues destinées à l'introduction des manches. Elle sépare les caissons de gaz empoussiérés et de gaz épurés.
  • Un caisson de gaz épurés, placé en façade de la paroi avant. Il comporte de grandes portes, à verrouillage étanche, facilement manoeuvrables à la main, donnant accès aux rampes de soufflage d'air comprimé et aux manches.

Eléments filtrants

Les éléments filtrants sont constitués de manches horizontales plates, fermées à leur partie arrière, maintenues en forme par des supports à maille de 25x25.

Les manches reposent, sans pli, sur toute leur longueur, sur leurs supports et ne subissent donc pas les efforts de traction auxquels sont soumises les manches verticales par leur propre poids et par celui de la poussière qui les recouvre.

La partie avant comporte une collerette destinée à assurer l'étanchéité sur la paroi à trous.

Cette collerette est appliquée sur la paroi à trous par une embouchure bloquée en position par une butée pivotante.

Les dimensions des manches et leurs espacements dans le caisson (verticalement et horizontalement) empêchent tout contact d'un élément filtrant avec ses voisins, même en cours de décolmatage.

Les gaz poussiéreux traversent les manches de l'extérieur vers l'intérieur et la poussière est retenue sur la face externe.

Décolmatage automatique par air comprimé

Une buse verticale de soufflage dans laquelle est incorporée une rampe de décolmatage est suspendue à une étrave assurant sa jonction avec un chariot qui se déplace transversalement aux éléments filtrants.

Le chariot monté sur roulettes supporte les organes de décolmatage : le réservoir d’air comprimé équipé de ses organes de sécurité et de son électrovannes qui assure la diffusion de l’air comprimé dans la rampe de décolmatage.

La rampe comporte une série de buses coïncidant avec l'orifice de chaque manche (2 buses par manches).

L'air comprimé soufflé dans chaque buse provoque un effet d'induction et entraîne de l'air de décolmatage, aspiré dans le caisson d'air épuré, à contre-courant, dans la manche.

Afin de permettre à la poussière ainsi libérée de descendre par gravité jusqu’à la trémie d’évacuation, les colonnes de part et d’autre de la colonne faisant l’objet du secouage sont obstruées par un sabot de buse et les manches concernées ne sont plus en dépression.

Un groupe moto réducteur assure le déplacement du chariot le long d’un chemin de roulement équipé d’une barre rythmique qui permet le positionnement précis de la buse face à la colonne à décolmater.

La fraction de surface filtrante en cours de décolmatage et le débit d'air de décolmatage sont constants. Il ne se produit donc pas de variation de capacité d'aspiration et de perte de charge.

Cycle de fonctionnement

Le chariot se déplace et positionne successivement la buse face à chacune des colonnes d’éléments filtrants.

Le déclenchement de l’électrovanne provoque l’arrivée d’air comprimé dans la rampe de décolmatage et le secouage des manches. Le réglage de la pression d’air comprimé permet de préserver le « gâteau » qui s’est formé à la surface des manches et qui contribue à la qualité de la filtration.

Le chariot peut effectuer un cycle complet ou s’arrêter en cours de cycle de décolmatage en fonction des instructions de l’automate de pilotage.

Alimentation en air comprimé

L'air comprimé doit être sec, filtré et déshuilé.

  • Pression :
  • réglable jusqu'à 3 bars pour les manches longueur 1 mètre
  • réglable jusqu'à  3 à 6 bars pour les manches longueur 2 mètres
  • La soupape de sécurité est réglée pour 7 bars.

 Montage du filtre et collecte des poussieres

Le filtre peut-être monté :

  • sans trémie (montage sur silo).
  • avec trémie individuelle par compartiment.
  • avec trémie commune à l'ensemble des compartiments.

Les poussières recueillies dans la ou les trémie(s) peuvent être évacuées par différents types d'appareils :

  • obturateurs à double clapet.
  • obturateurs à dépression.
  • vis avec écluseur rotatif.
Ce descriptif technique n’est pas contractuel, il est susceptible de modifications sans préavis.
 
< Précédent   Suivant >
© 2017 Airlis Industries
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.
Template Design by funky-visions.de adapted by Airlis Industries